[FINANCEMENT] Appel à manifestation : “Fabriques de Territoire”


#1

(Cahier des charges en dessours - n’hésitez pas à postuler ! ]

Le 11 juillet 2019, pour accompagner et accélérer la dynamique de développement des tiers-lieux dans les territoires, en garantissant leur diversité et consolidant les projets existants , le Gouvernement lance l’AMI « Fabriques de T erritoire » : L’Etat finance le fonctionnement de 300 Fabriques, à hauteur de 75 000 à 150 000 euros sur 3 ans, à raison de 50 000 euros par an maximum, le temps pour ces structures de trouver leur équilibre économique :

  • 150 Fabriques de territoire hors des grands centres urbains
  • 120 Fabriques de territoire et 30 Fabriques numériques de territoire , dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les 30 Fabriques numériques de territoire bénéficieront d’un financement supplémentaire de 100 000 euros dès 2019.


#2

Un passage de l’appel qui laisse à penser que les tiers-lieux dans l’Educ sont positionnés pour pouvoir répondre :

b) Incarner une nouvelle vision de l’apprentissage : apprendre par le “faire
ensemble”
Au-delà de leur fonction d’animation économique, les tiers-lieux sont des espaces d’apprentissage où la culture numérique est très présente. Il est donc essentiel que ces activités soient soutenues et outillées dans le cadre de tiers-lieux structurants.

Les Fabriques de territoire contribueront ainsi à apporter une réponse à deux enjeux d’intérêt général essentiels pour l’égalité républicaine :
• La formation et l’apprentissage
• La montée en compétences et l’inclusion numériques

Formation et apprentissage :
Les tiers-lieux font partie de ces nouveaux lieux d’apprentissage où les savoirs circulent plus librement, plus facilement, et où de nouvelles formes d’apprentissage et de formation se développent. Ces espaces s’inscrivent dans une logique d’apprendre en faisant et de faire en apprenant. Ils en activent les trois principes fondateurs :
• porosité des parties prenantes ;
• créativité des pratiques (réflexives et génératives) ;
• convivialité des échanges (bienveillance et ouverture).

Les Fabriques de Territoire devront ainsi constituer de nouveaux lieux d’apprentissage pour les territoires en développant des services de formation et en offrant les conditions propices au développement de nouvelles formes d’apprentissage, de circulation des savoirs et à la création de lien social entre les générations :

• Accès et production de formation à distance (MOOCs, cours en libre accès,
contenus de formation en ligne, tutoriels)
• Création de contenus éducatifs/culturels et médiation ; • Favoriser la diffusion des expériences et des savoirs entre pairs : témoignages des utilisateurs (coworkers ou même visiteurs du tiers lieu) sur leurs parcours, savoir et compétences ; temps de partages d’expériences ; outils de capitalisation et de diffusion des savoirs ;
• Recherche-action ;
• Partenariats avec des écoles et des universités ;
• Formation professionnelle pour des filières du territoire.

Petit rappel, @Marion est membre du Conseil national des tiers-lieux :slight_smile:

@NicolasKermabon, @Chaminue-DANE,@Christophe.noullez, @Eric-Du, @Ronan, @Tecuzin, @yannmica, @loic.fejoz, @AlexFABULIS, @nicolasloubet, @Electroscope, @CharlotteRizzo, @Remy-Seillier,


#3

Alors je suis carrément d’accord du faite de répondre mais alors on peut prendre deux axes complètement différents :

  • on s’implante dans un quartier propriétaire de la politique de la ville. (Clichy sous bois en exemple) et on s’implante dans " un consortium d’acteurs intervenant sur un même territoire dont les
    compétences sont complémentaires dans le cadre des objectifs décrits plus
    hauts. Des collectivités territoriales, organismes publics et/ou privés ou
    établissements d’enseignement pourraient être associés au projet. "
  • on hacke légèrement l’appel et le territoire est national. Faire tiers lieux mobiles ? Etre en mesure de répondre aux deux " objectifs poursuivis sont les suivants :
    • amplifier l’impact numérique de ces lieux en leur permettant de développer de
    nouvelles actions ;
    • faire en sorte que ces actions soient, suite à leur expérimentation, capitalisées
    et diffusées pour essaimage lorsque cela sera souhaitable et possible. "
    Un camion, une équipe, un encrage territoire apprenant…