Interactik / Coopératives pédagogiques numériques en Bretagne


#1

Bonjour, après la présentation perso, celle du projet --> On met en place un living lab à l’échelle de la région pour aider à rapprocher tous les acteurs pour travailler ensemble et coopérer davantage autour du numérique éducatif. On s’adresse à des enseignant.e.s mais sans exclusive, c’est vraiment un projet pour le territoire. Les objectifs : faciliter les liens et rencontres, transformer les pratiques pédagogiques, développer une culture numérique pour tous. Pour en savoir + : www.interactik.fr

Concrètement, on a mis en place quatre coopératives pédagogiques numériques (1/département) qui constituerons, à terme, un réseau de sites permettant de se regrouper, d’échanger, donner à voir, construire, se former, etc. autour du numérique. Nous ne sommes pas à proprement parler des fablab, notre matière première c’est davantage la pédagogie mais à la lecture des définitions de tiers-lieux trouvées sur le forum, je pense qu’on peut avoir pleins de choses en commun.


#2

Bienvenue sur le forum, votre présentation est très intéressante. Alors oui, il y a pas mal de Fablab car les membres fondateurs vient de ces lieux mais nous sommes tous convaincu que nous sommes avant tout des tiers lieux. Je vous rejoins quand vous dites qu’il y a plein de commun. Combien de personnes par lieux ? De quel service du rectorat dépend ces lieux ? (DANE, Cardie ou autre)


#3

Bonjour,
pour vous répondre plus en détails. A la tête de chaque coopérative, on trouve un animateur ou une animatrice. Il s’agit d’un membre du réseau de formateurs numériques pour le second degré de l’académie (son petit nom c’est réseau Resentice). Ce sont des profs qui ont une décharge souvent conséquente. Ils sont épaulés par des apprentis du master TEF de Rennes 2 et par d’autres membres de resentice ou des ERUNS (formateurs numériques pour le premier degré). Le projet est piloté par un couple DAN/DSII (Direction des systèmes d’informations et de l’innovation) car nous n’avons pas de délégation au numérique à proprement parler sur l’académie de Rennes. C’est donc pour l’instant un ensemble de lieux à forte coloration numérique mais l’objectif est bien d’y parler pédagogie, innovation, etc. on se rapproche donc de la CARDIE, de l’inspection, etc. Un autre objectif, c’est d’ouvrir ces lieux sur les territoires et les acteurs locaux et de ne pas en faire des lieux de profs pour les profs ais bien des lieux ouverts à tous.


#4

Merci de la réponse détaillée. L’intégration d’apprentis en master TEF est intéressante et le fait de trouver des ERUNS pour intégrer le premier degré est essentiel.

Pour histoire, l’ex modèle de la DANE de Créteil était proche avec des lieux qui s’appelaient PMC (point média conseil). Je n’ai pas connu ces lieux mais il y en avait un dans le collège où j’enseigne. Ils étaient co-animés par un professeur du premier degré et un du second degré. Ils n’avaient pas cette volonté de tiers lieux ouvert sur le territoire mais leurs objectifs étaient bien de promouvoir et d’accompagner la pédagogie numérique et l’innovation dans l’académie de Créteil. Si cela vous intéresse d’échanger avec eux, je peux vous mettre en relation avec quelques collègues qui sont actuellement formateur DANE ou responsable départemental DANE.


#5

Pour histoire, l’ex modèle de la DANE de Créteil était proche avec des lieux qui s’appelaient PMC (point média conseil). Je n’ai pas connu ces lieux mais il y en avait un dans le collège où j’enseigne

Pourquoi ce modèle a t il été abandonné ?