Ballons expérimentaux avec le CNES

Ce n’est pas une activité nouvelle proposée aux collégiens et lycéens, mais le CNES a tweeté sur le sujet ce matin et ça me semblait pertinent de partager ici.

Le pitch sur la page dédiée du site du CNES :

Faire décoller un ballon qui emporte dans la haute atmosphère les expériences de la classe ! C’est ce que nous vous proposons de réaliser avec vos élèves… Du Cycle 3 au Lycée.

Je pense que cela peut être super passionnant pour les élèves, et leur donner un objectif concret vers lequel faire tendre leurs efforts à la fois d’apprentissage et de fabrication dans l’année.

1 J'aime

Le lien permet de découvrir ce que fait le CNES. Si vous voulez être acteur et faire votre propre ballon avec l’aide de Planète Sciences consultez le premier document de référence; http://www.planete-sciences.org/espace/IMG/pdf/cahier_des_charges_ballon_v13-_vf.pdf
Contactez ensuite la délégation la plus proche https://www.planete-sciences.org/national/

1 J'aime

Pour la Bretagne, il n’y a plus de délégation bretonne de Planète Sc, il faut passer par le National.
Nous ne sommes plus que trois aérotechniciens et suiveurs en Bretagne. C’est la raison pour laquelle nous ne diffusons pas de la com à fond.
C’est en effet une aventure géniale et qui s’enrichit aujourd’hui des outils makers : les cartes microbit et arduino remplacent les cartes électroniques bricolées, les caméras gopro remplacent les appareils argentiques puis numériques déclenchés avec un minuteur électronique bricolé ou même un servo moteur pour appuyer sur le déclencheur… cela restent toujours magique à chaque décollage, avec ou sans télémesure. C’est un projet qui intègre nécessairement de la transdisciplinarité, il peut répondre à divers objectifs ou cadres éducatifs. Il peut ainsi se monter de l’école élémentaire (beaucoup trop rares aujourd’hui) à l’école d’ingé.
Cet Univers manque cruellement de bénévoles pour se former et assurer les suivis et les lâchers, à bon entendeur…

1 J'aime

On espère au travers des projets open source Fédération contribuer à générer des motivations pour les bénévoles accompagnateurs : pas seulement faire de l’accompagnement au service des jeunes accompagnés, mais inscrire la démarche dans des projets qui visent à faire progresser le corpus de connaissances humaines partagées. Encourager la documentation et le retour d’expérience, la recherche sur des projets similaires et de pistes pour les améliorer (pas simplement les reproduire), et donc utiliser les opportunités de lancement offertes dans ce cadre pédagogique comme des opportunités de recherche et d’innovation.
En somme, pourquoi la recherche est uniquement associée à l’enseignement supérieur aujourd’hui : ne pouvons-nous pas simplement penser « éducation et recherche », et impliquer même des collégiens dans des projets qui dépassent la pure pédagogie ? Ca fait partie des ambitions que nous avons dans Fédération :wink:

1 J'aime