Format du lab 110 bis: Les midis des maker


#1

Je mets ce post en WIKI pour qu’on puisse documenter notre démarche et expérience sur le même post.

Le 110 bis, le lab d’innovation du ministère de l’éducation nationale développe sa propre programmation. Parmi les formats proposés (et inspirés de ce qui se fait ailleurs): Les midis des makers. Lors de ce rendez-vous mensuel destiné aux agents du ministère, sans prérequis de niveau, il est proposé une activité d’une heure pour découvrir la culture maker et la programmation à travers une pratique concrète et ludique.

Le premier a permis de tester Ev3 , le second de s’initier à la conception et l’impression 3d, le troisième sera dédié au Mbot , le 4ème au stop motion .

Midis des makers #2 : Conception et impression 3D.

participants : 6 personnes. (la limite avec un cube de soma sera de 14 mais 7 est le nombre idéal).

Objectifs : faire découvrir à des personnes non initiés la conception 3d et l’impression 3D en 1h30. Le second objectif est de créer dans un esprit maker, faire collaborer les participants et de réfléchir à partir d’une problématique (ne pas juste reproduire un objet).

Fiche projet et démarche :


Le midi des makers a été conçu et animé avec l’aide de 2 élèves de 3ème de mon FabLab. Il était vraiment intéressant de voir la posture des élèves en tant qu’enseignant. Ils ont été fière de transmettre leur connaissance et très à l’écoute des demandes des participants.

Voici quelques photos de l’événement et du résultat final. Le projet n’est pas totalement terminé car nous n’avons pas encore résolu la contrainte d’assemblage du cube de façon qu’il puisse être mis en porte clé sans que les sept parties de désunissent.

Retour expérience :

L’expérience est intéressante pour plusieurs raisons. La première concerne l’assemblage du Cube de soma en début de séance. Cette étape est un excellent moment de collaboration entre les participants et devient facilitateur des échanges pour mener l’expérience ensemble. La deuxième est la facilité de la conception qui donne confiance aux participants à vouloir aller plus loin.
J’ai fait pas mal d’animation d’acculturation et d’initiation à l’impression 3d pour divers publics et pour l’instant, c’est mon expérience favorite que je vais reprendre dans d’autres contextes.