Marie-Christine Pasdeloup, professeure des écoles (77)


#1

Bonjour, je suis professeure des écoles, en maternelle, en Seine et Marne.
Je m’intéresse principalement au climat scolaire, au libre choix et aux possibilités didactiques offertes par un climat apaisé et concentré.


#2

Bonjour Marie-Christine et bienvenue sur le forum :slight_smile:


#3

Bienvenue Marie-Christine. Au plaisir d’échanger sur le forum ou lors d’un de nos événements.


#4

Bonjour, je présente ici notre fonctionnement qui a transformé notre école et que nous aimerions tellement partager et voir essaimer.

Je ne suis pas sûre que ce soit le lieu mais je suis tout à fait démunie devant les moyens de communiquer qui s’offrent à moi de façon si hermétique.
N’hésitez pas à ôter mon message… ou à me guider.
Nous observions de nombreux points négatifs ou mitigés dans notre fonctionnement précédent (fonctionnement « classique » en maternelle, mêlant liberté de choix, moments imposés, pédagogie institutionnelle et tutorat) :

Les points négatifs :

  • bruit de fond dans les classes

-inactivité de certains élèves

-frustration intellectuelle de certains (regroupements précoces qui interrompent l’activité ou la réflexion)

-démotivation face à la tâche demandée.

-gestion du matériel pour des groupes de 6 enfants.

Malgré un milieu social et géographique favorable, il est toujours difficile d’obtenir une concentration dans les classes, sur un temps suffisamment long pour permettre des acquisitions stables et conscientes.

Nous avons donc mis en place (et nous perfectionnons toujours)

un fonctionnement qui engendre calme et concentration et permette de travailler en détail et en profondeur.

Par ce fonctionnement, il s’agit, systématiquement,

  • de répondre à chaque difficulté des élèves au moment où elle se présente, et juste à elle.

-d’utiliser toute sa connaissance en didactique pour offrir à chacun les moyens personnalisés de ses apprentissages, et ceci à chaque instant.

ORGANISATION FONDAMENTALE :

Organisation de la classe en activités en libre choix .

Liberté de choix pour les enfants pour obtenir calme et concentration .

Organisation de l’école ajustée au plus près pour obtenir une cohérence pédagogique en profondeur.

Cette pratique ne nécessite presque aucun achat de matériel pédagogique supplémentaire ,

ne nécessite pas d’ATSEM pour les activités .

Cette pratique ne nécessite pas de personnel supplémentaire (5 classes, 5 enseignantes, 3 atsem)

Dans les classes :

-Chaque activité proposée, basée sur les attendus de fin de cycle, est organisée pour 1 ou 2 élèves.

-Elle est choisie librement, autant de fois que l’élève le souhaite.

-Les consignes sont très nettes , les objectifs uniques .

-Les compétences de fin de cycle sont déclinées en autant d’activités que nécessaire pour cibler les différents niveaux réels des élèves.

-La liberté fonde ce confort intellectuel et affectif que nous visons et qui écarte DE FAIT la plupart des comportements bruyants ou dissipés.

-Possibilité de faire et refaire,

-longs temps de travail donc possibilité pour les élèves de se concentrer puis rêver puis se re concentrer, ce qui induit une grande capacité de travail, fait disparaitre tout stress .

  • regroupements différés donc pas d’activité interrompue

    CECI créant une sécurité affective, une ambiance calme, des opportunités d’entraide et de solidarité.

-Les progrès individuels, à des rythmes différents, font l’objet de suivis précis, au cours de la vie de la classe ; l’équilibre est atteint car chacun avance comme il le souhaite et reçoit selon ses besoins.

  • Le fondement de cet équilibre est une remise en question quotidienne de ses propres paroles par l’enseignant ainsi que des contenus proposés pour offrir à chaque petit cerveau l’aide didactique dont il a besoin.

- Surveillance constante par les enfants et l’enseignante du bruit engendré par les activités.

Le respect de la concentration de chacun est PRIMORDIAL et chaque geste est effectué sans aucun bruit. (en cas de geste sonore, j’interviens immédiatement )

Je parle bas, sans chuchoter, tout le temps.

Je ne parle jamais haut à la classe entière. Si je dois me fâcher, je le fais sans monter le volume, mais avec une voix et un ton très fâchés .

Je stoppe net toute activité de « chahut » et de bruit, (par exemple cet horrible bruit de la main qui cherche la bonne pièce dans la boite !).Le calme et le respect de la concentration de chacun priment sur tout. Ce qui veut dire que j’interviens en priorité sur les velléités de désordre. Les enfants ne se trouvent jamais dans la situation de se dire « la maîtresse est occupée à faire compter M., je peux jeter mon crayon dans la boite ou déranger un copain », car je lâche immédiatement M. pour stopper le comportement « contre-productif ».Cette attitude rassure plus qu’elle ne stresse car les enfants comprennent que l’adulte les protège . Le « travail » n’est pas plus important que le confort.

Je crois que finalement, c’est çà le principal : chacun est protégé par l’adulte qui n’a pas de tâche plus importante que de veiller au confort de tous.

C’est aussi çà qui demande le plus de lâcher prise et de discipline de la part de l’enseignant car, en tout début d’année, il faut assumer le fait que, parfois, les apprentissages sont passés au second plan.

L’absolue priorité est donnée à l’attitude, le libre choix et la concentration.

-cour de récréation sécurisée (surveillance active, tous les enseignants sont de service quand leur classe est dans la cour , règles très peu nombreuses mais strictes, constantes et communes à tous).

LES BENEFICES :

sur l’établissement :

La répétition des activités communes (chorale, bibliothèque référente, sorties) tout au long de la scolarité de chaque enfant engendre une cohésion d’établissement

Le calme obtenu dans les classes par le fonctionnement décrit permet de proposer des activités communes qui se déroulent de façon positive (fêtes, pratique de musique instrumentale , spectacles)

Les activités (nommées ci-dessus), se déroulant dans le confort et le plaisir, engendrent un désir de sauvegarder ce bien être dans la classe et donc le calme et la concentration.

Un cercle vertueux est ainsi mis en place

  • durée du temps d’activité en classe : beaucoup plus longue, elle met en évidence la concentration des enfants.
  • Baisse (voire disparition) de la fatigue ressentie des enseignants.

sur les acquis des élèves :

Des acquis pour tous les élèves, des acquis conscients .

Plus aucun enfant transparent à l’évaluation .

Des enfants de petite section accédant très tôt à la posture d’élève et profitant, dès le premier mois d’école, de la richesse du milieu scolaire et des relations avec leurs pairs.

sur les pratiques des enseignants :

Réflexion pédagogique et didactique immédiatement efficiente.

Travail de l’enseignant facilité par le cadre établi dans l’école et la cohésion d’équipe…

Meilleures possibilités d’observation des élèves.

Augmentation de la motivation de l’efficacité et de l’efficience.

sur le leadership et les relations professionnelles :

Relations professionnelles saines et paisibles où chacun peut trouver sa place et apporter de l’eau au moulin.

.

Notre organisation permet aux enseignantes de s’épanouir au travail.

Notre organisation permet aux élèves d’apprendre à leur rythme et confortablement.

Notre organisation permet aux adultes de changer leur perception de la classe et de la collectivité d’enfants, en particulier de ne plus considérer le bruit dans les classes comme inévitable .

Je me rends compte que tout ceci est trop succinct et surtout, que ça ne semble pas extraordinaire. Cependant, ce qui est bluffant, c’est le calme incroyable, absolument jamais vu, qui règne dans notre école à tout moment.

Le prix que nous payons : gros travail en équipe, concertations et conseils de cycle efficaces et fréquents, basés sur des questions réelles, formation constante des enseignantes en didactique des différentes disciplines, par des lectures, des partages, des « mini conférences »


#5

Je me rends compte que j’ai assisté à la présentation de votre travail lors d’un de nos RDV au 110BIS.
Loin de mon champ d’expertise, je suis persuadé que votre expérience et méthode sont transposables à d’autres cycles.
Connaissez-vous « la classe flexible » et les deux collègues dans le Grand-Est qui viennent de sortir cet ouvrage? Enseigner en classe flexible