Profil et statut d'un animateur/concierge/fabmanager de tiers-lieux


#1

Bonjour,

J’aimerais partager avec vous une réussite qui se transforme en réflexion.

J’ai trouvé en deux semaines deux animateurs de tiers lieux. 1 pour mon Lab et un autre pour le Lab du lycée Alfred Nobel à Clichy sous bois.
Ces deux postes sont pris sur les moyens AED ou assistant pédagogique de l’établissement.
Je pense que ces postes sont essentiels pour nos tiers-lieux. Ils sont le lien permanent du lieu, les animateurs de communautés qui facilitent le lien entre les différents profils et le suivi des projets. C’est aussi un poste de formation et de tremplins professionnels pour ces jeunes (objectifs lors de l’entretien, 2 ans maximum pour trouver un poste plus valorisé).
Dans 2 semaines, j’interviens dans une formation d’animateur de tiers lieux numériques que Simplon a créé cette année. Je porterais ce message avec surement 2 autres offres d’emploi dans 2 lycées du 93.

Trois questions se posent:

  • Connaissez vous d’autres formations où on peut trouver ce type de profil pour nos lieux ?
  • Quel sera la fiche de poste ?
  • Est-il possible de généraliser ces emplois dans les autres académies ou existent-t-ils déjà ?

#2

Peut-être que cela pourrait concerner les intendants d’établissements aux profils polyvalents ?

Côté formation, il y en a plein, de qualité variée. Je pense notamment à celle de la coopérative des tiers-lieux : https://coop.tierslieux.net/services/creer-un-tiers-lieu/former-facilitateur/
Les compétences sont au croisement de l’intendance (gestion du lieu et appui administratif) mais, et c’est le plus important, de la gestion de communauté (accélérateur de connexion entre les personnes), mémoire du lieu, etc. Une bonne description du métier est disponible ici :

" La conciergerie est le processus d’accueil et d’animation d’un Tiers Lieux . Elle se formalise par l’action du concierge qui met en relation les compétences, les ressources et les volontés de chacun au seins d’une communauté. La conciergerie constitue une offre de service de Tiers-Lieu dans le sens où elle permet de générer des flux d’interactions au seins de communautés diverses."
http://movilab.org/index.php?title=La_conciergerie

@nicolasloubet, @Ronan, @CharlotteRizzo auront peut-être des expériences a également partager ?


#3

Bonjour,
C’est en tant que concierge, conseiller médiateur numérique et fabmanager de la Quincaillerie, et en transition sur la coordination inclusion numérique du département de la Creuse que je viens apporter ma petite pierre…

Un 1er élément important dans le titre concierge c’est un rôle central qui se doit de répondre à ces qualités :

  • l’accueil
  • l’écoute
  • la connaissance du lieu, des services, des outils et des compétences…
  • la capacité à se former (apprendre à apprendre) permettant le conseil
  • la capacité à faire réseau
  • etc… (plus de détails sur le wiki de Movilab une référence)

La question formation en effet il y a la Coopé tiers-lieux qui peut-être intéressante, y intervient d’ailleurs, je crois, Yoann Duriaux un des grands défenseurs des tiers-lieux à l’initiative de Movilab… D’autre personnalité tiers-lieux peuvent vous accompagner Pascal Desfarges, François Huguet, Antoine Burret et son livre “Tiers-Lieux et plus si affinité”, …
Mais en ce qui concerne les formations, je rajoute celle de l’Aliptic en exLimousin -> https://www.aliptic.net/formation-coordinateur-gestionnaire-de-tiers-lieux-3/

Pour la fiche de poste je n’ai pas de modèle particulier en tête et comme un tiers-lieux et unique c’est pas facile

Sur la généralisation des emplois, je me permets de donner mon point de vue, par point, ici :

  • Un tiers-lieux est ouvert vers l’extérieur, est-ce que l’Education nationale est prête à cela?
  • Un tiers-lieux est unique donc parler de généralisation c’est vraiment à réfléchir pour ne pas cloisonner les possibles
  • Un tiers-lieux en collège ou lycée est certainement orienté fablab, savoir se rapprocher du réseau français des Fablabs serait un grand plus. Ainsi il est intéressant de lire le livre blanc qu’il vient de publier ; La convention de partenariat entre Canopé et RFFLAB (un modèle ici avec LABSUD)…

Voilà ce que je peux vous apporter comme conseils, orientations, idées… Mais ce qui compte dans l’objectif tiers-lieux c’est savoir décloisonner pour ouvrir le champs des possibles et faire ensemble…

Eric Durand


#4

Pour les formations, oui, il y a peu mais plusieurs.
J’ai un peu le cerveau au ralenti aujourdh’ui mais tu devrais pouvoir trouver des éléments via le chat du groupe métier de RFF, notamment pour les fiches de postes. Voir aussi l’article de Makery sur les métiers des FabLabs.

Coté formations, il y a bien sûr le FacLab avec son DU facilitateur, le DE Manager de FabLab de Paris-Saclay mais pas sûr que ce soit compatible avec les financements visés. Sinon il y a les personnes sortant des Formations de Co-Dev qui me sembleraient (a priori?) plus être dans la cible.

Voilà pour l’aspect FabLab des TiersLieux, pour les autres types de tiers-lieux les autres colistiers auront sûrement d’autres pistes.


#5

Les contributions sont intéressantes. Par contre, je pense que le profil doit être plus accompagnateur-formateur d’outils et ne doit pas se reposer sur un profil animateur-facilitateur. Je suis d’accord avec @loic.fejoz pour le profil qui sera plus avec Co-dev ou Simplon.


#6

Le rôle du concierge est essentiel ! Je suis d’accord avec les éléments avancés, à la myne, nous avons fait le choix de ne pas donner de statut et de permettre des conciergeries tournantes parmi une équipe volontaire, en partant du principe que chaque individu peut remplir la mission quelque soit ses compétences. Cela contribue à l’appropriation du lieu par ses utilisateurs et à l’autonomie.

Je peux vous partager 2 ressources sur la vision de la conciergerie à la MYNE :

Nous avons aussi exploré la conciergerie numérique, ou encore la table CAIRN mais cela mériterait plus de retours.